La conférence de clôture du projet européen FRESH

Le 10/12/2019, la conférence de clôture du projet européen FRESH (Agrifood Open Educational Resources for Human Capital Managers) s’est tenue à Paris. Ce projet a été lancé en 2017 et est financé par le programme ERASMUS+ de la Commission européenne. Il vise à renforcer la compétitivité des entreprises du secteur agroalimentaire européen en proposant une formation très pratique aux responsables des ressources humaines dans la mise en place d’une stratégie de rémunération et de recrutement adaptée à leurs besoins. Cet événement a été l’occasion pour les représentants français et européens du secteur agroalimentaire et de la formation de faire le point sur les actions et les outils mis en place.

Aujourd’hui encore, peu d’entreprises considèrent les ressources humaines comme un véritable levier de compétitivité et de croissance. Elles sont encore très souvent perçues comme des fonctions d’appui non stratégiques. Selon une enquête menée auprès des DRH dans plusieurs pays européens participant au projet FRESH (Espagne, Grèce, France, Chypre et Slovénie), 39% des entreprises de l’UE sont concernées par l’inadéquation entre les compétences recherchées et leurs besoins réels. Les responsables des ressources humaines interrogés ont également fait état d’un manque de formation et d’outils pour attirer et retenir les talents, mais aussi pour engager les employés.

C’est l’un des thèmes qui ont été débattus et abordés lors de la conférence finale à Paris. Lors de la Conférence, tous les partenaires du projet FRESH des pays respectifs, 3 associations d’entreprises agroalimentaires (ANIA pour la France, FEDACOVA pour l’Espagne et SEVT pour la Grèce), un expert en gestion des ressources humaines (Fundación Equipo Humano en Espagne), un développeur de technologies de l’information (EDITC à Chypre) et 2 centres de formation professionnelle (BIC Ljubljana et NEC Cerknica), tous slovènes, ont exposé les résultats obtenus tout au long des 2 années de mise en œuvre.

Parmi les résultats obtenus, citons le standard européen de compétences professionnelles (NEC) ; un aperçu des besoins en RH pour le responsable des RH dans le secteur agroalimentaire dans les pays partenaires (Espagne, France, Slovénie et Grèce) (NEC) ; le développement d’un programme d’études sur la GRH stratégique pour les petites entreprises du secteur agroalimentaire (FEH) et la présentation du système de gestion de l’apprentissage (LMS) Open Source (EDITC). Les résultats obtenus permettront une formation numérique, particulièrement adaptée aux besoins des PME qui sont confrontées à un marché du travail très compétitif, dans un contexte de besoins élevés en compétences. Ces outils leur ont permis de construire une véritable stratégie RH pour attirer et retenir les talents.

Un cocktail final a eu lieu où les participants et les partenaires de FRESH ont pu débattre et échanger des idées sur les futurs défis possibles auxquels le secteur est confronté, y compris les stratégies futures au niveau des RH ; les systèmes d’apprentissage tout au long de la vie dans les entreprises et les solutions possibles pour l’inadéquation des compétences et les différences entre les pays de l’UE.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *